Serpent
(23 Octobre – 22 Novembre)

RÉSUMÉ

  • Dates de naissance : 23 Octobre – 22 Novembre.
  • Influence terrestre : Période des Gelées.
  • Vent influent : Vents de l’Ouest.
  • Totem : Grizzli.
  • Direction : Ouest,
  • Éléments prédominants : Eau + Terre.
  • Clan élémentaire : Clan de la Grenouille (Eau)
  • Fonction : Engagement moral.
  • Totem natal et animal : Serpent
  • Totem végétal : Chardon.
  • Totem minéral : Améthyste.
  • Totem de polarité : Castor.
  • Couleur : Violet.
  • Vibration musicale : Si.
  • Personnalité : Ardent, impulsif, ambitieux, déterminé, mystérieux.
  • Sentiments : Cachés.
  • Intention : Introspection.
  • Nature : Curieux.
  • Traits positifs : Avisé, éclairé, imaginatif.
  • Traits négatifs : Rancunier, entêté, secret, soupçonneux.
  • Instinct sexuel : Intense.
  • Compatibilités : Piverts et Loups.
  • But conscient : Satisfaction.
  • Désir subconscient : Vision spirituelle.
  • Chemin de Vie : Sensibilité.
  • Alchimie spirituelle : Prédominance du Yin.
  • A cultiver : Détermination, faculté d’adaptation, créativité.
  • A éviter : Égotisme, arrogance, envie, découragement.
  • Totems de départ : Serpent, Grizzli, Grenouille, Chardon, Améthyste, Castor

EXPRESSION DE LA PERSONNALITÉ.

Adulte

Mystérieux, sensuel, ambitieux, impulsif, le Serpent est un individu profond, ardent et déterminé.

Les Serpents sont des extrémistes : ils peuvent atteindre les sommets dans le domaine matériel, mental ou spirituel, mais ils en connaissent aussi les bas-fonds. Ils ont tendance à sombrer soudainement dans le plus profond désespoir, mais réussissent toujours à se relever, à s’ébrouer et à reprendre leur ascension.

Ils ne sont jamais « finis », car ils font des retours absolument surprenants. Leur jeu s’appelle régénération.

Ils ont une personnalité magnétique qui peut faire des ravages chez certains. Leur regard perçant et hypnotique a parfois quelque chose d’inquiétant.

Les Serpents ont beaucoup de sensibilité, mais s’arrangent pour dissimuler leurs émotions derrière un abord froid, typique de leur nature protectrice et secrète.

On trouve chez eux un fascinant mélange de traits opposés. Ils peuvent se montrer d’une naïveté enfantine ou porter un jugement pénétrant, être impulsifs ou rationnels, enthousiastes ou léthargiques, tolérants ou bigots, spiritualistes ou matérialistes.

En tout cas, ils ne font pas les choses à moitié. Ils ont une nature ardente qui les prédispose aux attachements soudains et aux détachements tout aussi soudains.

Ils possèdent de bonnes facultés d’analyse qui leur permettent de porter des jugements impartiaux, et ainsi d’agir sans ambiguïté.

Comme leur totem, les Serpents avancent lentement et prudemment sur terrain lisse, mais plus rapidement quand le chemin est rude. C’est quand ils rencontrent des obstacles qu’ils progressent le mieux, car ils réagissent bien devant les difficultés.

Les Serpents sont des gens généreux, prodigues de leur argent comme leur temps. Ils aiment s’entourer de belles choses ; ils ont parfois tendance à se faire plaisir et à commettre des excès en matière de nourriture, de boisson et de sexualité.

Traits positifs : Avisé, déterminé, éclairé, puissant, imaginatif.

Traits négatifs : Jaloux, rancunier, têtu, obstiné, secret, soupçonneux, indiscipliné.

Orientation professionnelle : Art ; enquête ; exploration ; droit ; police ; armée ; politique ; transport ; recherches scientifiques ; médecine, chirurgie.

Enfant

Les Serpents sont en général des bébés solides et actifs ; leur curiosité se manifeste vite. Les petits Serpents s’intéressent à tout, et il arrive un moment où leur parc ne suffit plus à les arrêter. Ils trouvent toujours un moyen de s’en échapper.

L’enfant Serpent peut poser des problèmes même aux parents les plus compétents ; il peut se mettre en colère après les enfants qui piétinent ses jouets. Mais il apprend vite, et son esprit pénétrant, son intellect affûté, peuvent le placer parmi les meilleurs de sa classe.

Parent

Les Serpents font de bons parents. Le père enseignera à ses enfants le respect et le sens des responsabilités ; il les empêchera de faire des bêtises.

D’ailleurs, il peut se montrer assez sévère et parfois bourru. Ses efforts pour leur apprendre ce qu’est la vie risquent de ne pas être appréciés dans l’immédiat ; et c’est peut-être quand ses enfants seront eux-mêmes devenus parents qu’ils reconnaîtront la valeur de leur éducation paternelle.

La femme Serpent est une mère dévouée et ses enfants se sentiront toujours en sécurité sous sa surveillance. Elle soutiendra et encouragera de son affection maternelle toutes leurs tentatives ; elle les aidera dans les moments difficiles. Quand ils auront grandi, elle sera pour eux une amie et une conseillère pleine de sagesse.

INFLUENCE TERRESTRE : Période des Gelées.

Les natifs de la Période des Gelées débordent d’idées et d’enthousiasme ; mais s’ils ne parviennent pas à maîtriser leurs énergies, ils constatent souvent que leurs projets sont « gelés » par l’accueil glacial du monde extérieur.

Pour que ces énergies puissent continuer à circuler, il leur faut réchauffer leur intellect à la chaleur des émotions.

Inversement, ils doivent aussi apprendre qu’il est parfois plus sage de mettre une idée « au congélateur » en attendant des jours meilleurs.

Une des leçons les plus importantes que l’expérience doit leur enseigner, c’est l’art de faire les choses au moment opportun ; car en dépit de leurs bonnes idées et de leurs bonnes intentions, ils se retrouvent le plus souvent frustrés parce qu’ils ont choisi le mauvais moment. Vouloir aller « plus vite que la musique » est peut-être leur plus grand handicap.

INFLUENCES SOLAIRES.

Les natifs de cette Période sont associés au Soleil couchant, à la saison de l’automne, et aux années de maturité de la vie humaine. Ils sont reliés avec les puissances du crépuscule qui changent la face de la Terre et les incitent à se tourner vers la liberté de l’idéalisme.

Ils ont une curiosité d’esprit qui les poussent à rechercher le but de l’existence, et cette volonté de découvrir les mystères de la vie constitue la véritable maturité.

La Nature, à cette époque de l’année, nous aide à comprendre le principe de transformation et de régénération qui exerce une si forte influence sur les natifs de cette période ; car si l’automne est la saison de la chute des feuilles et laisse les arbres dénudés, les feuilles mortes se décomposeront pour fournir à la Terre des nutriments et nourrir les arbres dont elles proviennent.

Le gel évoque la mort que l’hiver représente. Un réchauffement peut faire fondre le givre, mais il se reforme du jour au lendemain. Cette période comporte un point clé du cycle annuel. Jadis c’était celle où l’année s’achevait et où commençait un nouveau cycle annuel.

Cette période « crépusculaire » avait aussi un autre sens chez les peuples anciens ; on la considérait comme l’espace entre deux royaumes, entre le monde visible de la manifestation physique et le royaume invisible de l’esprit.

Chez les peuples païens elle était marquée par une fête célébrée la veille du 1er Novembre. Les anciens Celtes l’appelaient Samhain, ce qui voulait dire « la fin de l’été » ; mais elle se prolongeait joyeusement pendant toute la première semaine de Novembre. On allumait des feux rituels qui symbolisaient la combustion de tous les soucis et de tous les problèmes accumulés au cours de l’année écoulée ; c’est là plutôt que dans l’anniversaire de l’attentat de Guy Fawke contre le Parlement qu’il faut voir la véritable origine de la Nuit du Feu de Joie, fêtée le 5 Novembre en Angleterre.

C’était le moment de se débarrasser des faiblesses et des choses qui avaient cessé d’être utiles, le moment de lâcher tout ce qui avait précédé afin de préparer la voie du renouveau. Ces feux servaient aussi à cuire la chair des animaux que l’on ne pouvait pas garder pendant l’hiver.

On voyait apparaître le résultat du travail de l’année. De même que le crépuscule est une période « intermédiaire » séparant le jour de la nuit, et que l’automne s’intercale entre l’été et l’hiver, de même Samhain était considérée comme une période où les royaumes visible et invisible se « chevauchaient ».

C’était donc le moment de se souvenir de ceux qui étaient morts et avaient quitté la Terre ; le moment où le mouvement des courants terrestres avait rapproché le physique et le spirituel ; le moment où cette proximité des parents et amis disparus pouvait être le plus fortement ressentie.

L’Eglise chrétienne a tenté de mettre fin à cette vieille fête en créant la Toussaint le 1er Novembre, alors que Samhain, le 31 Octobre, devenait la Fête des Morts, « All Hallows Eve » ou « halloween ».

La fête originelle fut discréditée par son association avec démons, sorcières, fantômes et lutins. A notre époque, halloween est devenue une fête populaire, en particulier aux Etats-Unis, où elle prend l’allure d’un étrange canaval avec masques et déguisements, lanternes creusées dans des citrouilles et des navets ; c’est l’occasion de jouer des tours ou d’offrir « une tournée », pour rappeler la fourberie des petits « démons » et la nécessité de les pacifier. Tout ceci est une déformation du sens originel de cette fête ancienne.

Signe solaire correspondant : Scorpion.

VENT INFLUENT : Vents de l’Ouest.

L’influence des vents de l’ouest permet aux natifs de la Période des Gelées de savoir s’adapter et de se sentir à l’aise aussi bien avec les choses matérielles de la Terre qu’avec les principes spirituels du « Ciel » ; elle les pousse à transmettre aux autres leur connaissance de ces domaines.

Les vents d’ouest apportent puissance et force, mais comme l’Ouest est la direction de l’introspection et du désintéressement, c’est une puissance qui vient de l’intérieur et non de l’extérieur, un regard perçant qui met à jour ce qui était caché. Elle donne une capacité d’endurance sur le plan affectif.

Le totem de l’Ouest est le grizzli, qui allie la force à la douceur, deux caractéristiques apparemment opposées et cependant complémentaires, qui se révèlent de plus en plus nettement comme pour les corbeaux.

ÉLÉMENTS INFLUENTS : Eau + Terre.

La Terre élémentaire fournit l’énergie nourricière qui fait apparaître les choses et l’énergie de dispersion qui les fait ensuite disparaître. La Terre est la substance qui donne stabilité et solidité, mais aussi celle qui favorise la transformation.

C’est cet aspect de transformation qui est particulièrement important chez les natifs de la Période des Gelées, car toute leur vie est avant tout dominée par le changement et le renouveau.

Endurance, débrouillardise et persévérance sont les qualités associées à la Terre élémentaire.

L’influence de l’Eau élémentaire est associée à la fluidité, à la souplesse, à la faculté d’adaptation, des qualités que les natifs de cette période éprouvent eux-aussi le besoin d’acquérir.

CLAN ÉLÉMENTAIRE : Clan de la Grenouille (Eau).

Les natifs de la Période des Gelées appartiennent au Clan de la Grenouille et sont intimement liés à l’Eau élémentaire.

La fluidité de leur nature les entraîne facilement à la recherche de nouvelles idées et de nouvelles expériences.

Ils ont la capacité d’apporter un sang neuf à tout projet auquel ils participent ; mais ils persévèrent rarement assez longtemps pour recueillir tous les fruits de leurs efforts, et préfèrent « nager » vers de nouvelles expériences.

Les membres du Clan de la Grenouille ont la capacité d’utiliser le courant des énergies créatrices et curatives, et de les diriger vers les zones qui en ont besoin. Ils peuvent se montrer « terrestres », pleins de bon sens et aimer se sentir entourés de choses matérielles ; mais leurs satisfaction est souvent de courte durée et ils semblent plus à l’aise dans l’exploration de l’intangible.

TOTEM NATAL ET ANIMAL Serpent.

Dans certaines cultures le serpent est un reptile qui éveille un certain sentiment d’horreur et de répugnance, et souvent, chez les peuples de race blanche, la peur et la haine.

Pourtant, les indigènes le traitent avec respect et considèrent même qu’il possède de nombreux pouvoirs spéciaux. Il symbolise en particulier le pouvoir de transformation et de renouveau, du fait de sa capacité de se dépouiller fréquemment de sa peau.

Le serpent est un animal dépourvu de membres qui peut ramper sur le sol grâce au mouvement des écailles (appelées scutums) recouvrant son ventre.

Ses mâchoires sont extensibles et ses dents sont inclinées vers l’intérieur de sa gueule. II mange des rats, des souris, des lézards, des grenouilles et des insectes. Sa langue fourchue capte les goûts et les odeurs ; elle est très sensible aux vibrations. Le serpent mue périodique-ment, abandonnant derrière lui une fine dépouille sur laquelle s’impriment ses écailles.

Comme le serpent, les natifs de la Période des Gelées sont enclins à faire des changements spectaculaires dans leur vie, abandonnant fréquemment d’anciens attachements et paraissant prendre un nouveau départ.

Ils ont d’excellentes raisons pour accomplir ces changements, mais ils le font parfois au mauvais moment, ce qui leur vaut d’inutiles souffrances. Une chose importante qu’ils doivent apprendre dans la vie, c’est l’art de choisir le bon moment.

Comme le changement n’est pas toujours facilement réalisable, ils s’adaptent à toutes les situations nouvelles et s’efforcent d’en tirer le meilleur parti.

Le serpent a une vue perçante et peut fixer sa proie d’un regard hypnotique qui la paralyse ; de même les Serpents ont tendance à vous regarder droit dans les yeux, d’un regard qui semble vous pénétrer jusqu’à l’âme ; certaines personnes trouvent cela inquiétant et même très gênant. On dirait que les Serpents peuvent voir jusqu’au tréfonds de votre être.

Les indigènes savaient que le serpent ne se met pas facilement en colère et faisaient de lui un symbole de la tolérance. Il est vrai que de nombreuses expériences dans la vie des Serpents ont pour but de leur apprendre les vertus de la patience et de la tolérance.

Dans l’Antiquité, le serpent était un protecteur des Ecoles de Mystères, empêchant ceux dont les motivations étaient suspectes d’avoir accès à la connaissance et à la sagesse.

Le serpent est aussi le protecteur des plantes hallucinogènes et les Serpents peuvent aider tout particulièrement les victimes de l’alcool et des drogues.

Le serpent ailé symbolisait un dieu chez les anciens Mayas. Cela ne veut pas dire que les Serpents deviennent des « dieux », mais nombre d’entre eux sont conscients d’aspirations qui les poussent à progresser et à s’élever, même si les circonstances sont défavorables.

Ceci fait partie de la nature qu’ils ont adoptée pour leur vie présente et indique qu’ils sont engagés dans un processus de transformation qui durera toute la vie.

Une transformation des buts purement égoïstes et bénéfiques au seul individu en énergies constructives qui peuvent être partagées par les autres.

C’est l’abandon de la capacité de faire du mal et son remplacement par le pouvoir de guérir, d’apporter la lumière et l’espoir.

Dans l’hindouisme le dieu Shiva représente un principe similaire : une légende raconte comment le serpent enroulé se transforme en une guirlande de fleurs et lui fait une parure.

TOTEM VÉGÉTAL : Chardon.

Les chardons ont des feuilles épaisses avec des épines et des capitules garnis de fleurs mauves. Ils ont une épaisse tige fibreuse et poussent habituellement en bouquets dont la hauteur varie entre trente centimètres et un mètre quatre-vingt.

L’homme moderne considère le chardon comme nuisible, mais pour l’Amérindien il possédait de grandes qualités. On l’utilisait pour soigner les douleurs et il était particulièrement efficace contre les troubles digestifs. Il servait également de contre-poison. C’est une plante riche en vitamines.

Les Indiens d’Amérique pelaient la racine et la mangeaient crue ; ils consommaient aussi les graines, crues ou rôties. Ils faisaient sécher les feuilles et les utilisaient en infusion.

Comme le chardon avec ses épines, les Serpents possèdent un « mécanisme » de défense qui empêche les autres de les approcher de trop près et de comprendre ce qu’ils ont dans la tête. En conséquence, ils sont souvent incompris et rarement appréciés à leur juste valeur.

Ce besoin de tenir les autres à distance est dû à un sentiment de vulnérabilité. Une des leçons que la vie doit leur apprendre, c’est la nécessité de s’enraciner profondément, comme le chardon, car c’est alors seulement que leurs énergies abondantes pourront être canalisées avec profit. Leur développement dépend de la manière dont ils cultivent leurs talents et leurs capacités.

TOTEM MINÉRAL : Améthyste.

L’améthyste est un cristal de quartz transparent ; sa couleur violette, pâle ou foncée, est due à la présence de thiocyanate de ferro-manganèse, et son pouvoir provient en partie du titane qu’elle renferme.

La titane est un élément métallique qui tend à « s’élancer vers le haut », et ce n’est peut-être pas un hasard si on l’emploie dans la fabrication de certains alliages destinés aux fusées spatiales.

Le mot titane vient de « Titan », le géant de la mythologie doué d’une force prodigieuse, qui tenta de s’échapper du Monde Souterrain. Aussi l’améthyste favorise-t-elle ces aspirations qui « s’élancent vers le haut » et amènent l’épanouissement de la spiritualité et de la pensée créatrice.

Elle a la réputation de pouvoir aider celui qui la porte dans ses contacts avec les gens influents, ceux qui détiennent pouvoir et autorité, les gens « hauts placés ».

Dans l’antiquité l’améthyste passait pour protéger contre l’ivresse, c’est-à-dire en fait non pas contre le pouvoir des boissons alcoolisées, mais contre le pouvoir de manipulation, de persuasion ou de fascination de ceux qui cherchent à dominer les autres.

Elle était utilisée comme protection parce qu’elle crée une enveloppe éthérique autour de son possesseur et agit comme un bouclier, qui repousse toute tentative de vampirisation.

L’améthyste possède une forme d’énergie qui la rend utile pour la méditation, qui ouvre la vision intérieure et transmet la force spirituelle ; c’est cette connaissance traditionnelle qui lui a valu de jouer un rôle religieux et d’être montée sur la bague des évêques.

Cette forme d’énergie exerce un effet apaisant sur les émotions ; elle permet d’établir un équilibre entre les énergies du plan physique et celles des niveaux plus subtils. Aussi une personne vulnérable sur le plan affectif pourra sans doute constater l’effet harmonisateur de cette pierre et s’apercevra qu’elle ne se laisse plus aussi facilement entraîner par ses émotions.

De vieilles légendes d’Europe septentrionale racontent que l’améthyste protège contre les orages et la foudre. Un Homme-Médecine m’a dit que l’Indien, habitué à vivre en plein-air, s’était aperçu que la foudre ne frappait jamais un porteur d’améthyste.

La forme d’énergie de l’améthyste agit à la manière d’un filtre qui absorbe et repousse les vibrations défavorables au porteur et amplifie celles qui lui sont bénéfiques ; on peut donc l’utiliser comme objet de concentration.

Elle n’agit pas sur un chakra spécifique mais directement sur la partie du corps d’énergie correspondant à la zone où elle est portée ou tenue.

L’améthyste symbolise donc le courage et la transformation ; les Serpents peuvent refléter une partie de ses caractéristiques, en particulier dans les situations défavorables ; mais l’améthyste s’accommode de toutes les situations.

TOTEM DE POLARITÉ : Castor.

Les Serpents sont généralement peu enclins à révéler, même à leurs proches, leurs sentiments intimes et les secrets de leur cœur ; si bien qu’ils passent pour des êtres secrets et assez mystérieux.

Ils donnent l’impression de rejeter avec beaucoup de facilité les vieilles croyances et les vieilles idées ; ils semblent pouvoir se détacher du passé avec indifférence.

Ils s’engagent à fond dans de nouvelles situations. Néanmoins ils ne sont pas aussi malléables qu’ils le paraissent, et en fait le changement leur cause souvent bien des souffrances intérieures.

Leur ardeur et leur sérieux est à la fois leur force et leur faiblesse. Les Castors peuvent aider les Serpents à trouver leur équilibre, car ils font preuve de cette endurance et de cette stabilité nécessaires à ces derniers.

Ils ont également le sens de l’humour, une qualité dont les Serpents ont particulièrement besoin pour trouver leur équilibre. Les Serpents doivent apprendre à ne pas prendre la vie trop au sérieux.

VIE AMOUREUSE ET SEXUALITÉ.

Les Serpents ont un constant besoin d’affection. Ils ont besoin qu’on les aime pour manifester de l’amour ; sans doute alors s’abandonneront-ils totalement.

Ce sont des compagnons fidèles et sur lesquels on peut compter ; ils donnent priorité absolue au bonheur de leur partenaire et en font maintes fois la preuve de manière concrète.

Les hommes sont attentionnés et compréhensifs à l’égard de la femme qui les comprend mais ils peuvent se montrer dominateurs et oppressifs avec une partenaire qui ne leur convient pas.

Les femmes sont fortement individualistes. Confiantes en elles et pleines d’assurance, elles peuvent être dominatrices et autoritaires. Elles n’ont pas la langue dans leur poche et peuvent s’exprimer tout à fait crûment. Elles voudront toujours avoir le dernier mot.

Les Serpents vivent en général dans une demeure confortable, décorée et meublée avec goût ; mais si nécessaire, ils n’hésiteront pas à tout abandonner pour aller s’installer dans un coin qu’ils ne connaissent pas et bâtir un nouveau foyer.

Les Serpents ont un instinct sexuel très développé et qui peut devenir obsédant. Ils peuvent faire l’amour avec passion. Mais là encore, c’est tout ou rien !

Compatibilités : Loups (19 Février – 20 Mars) et Piverts (21 Juin – 21 Juillet).

SANTÉ.

Le tempérament glacé du Serpent risque de geler ses émotions et ceci, ajouté à des énergies comprimées par le stress, peut provoquer des troubles nerveux, des ulcères d’estomac, des désordres intestinaux comme la constipation.

La frigidité affective du Serpent est souvent compensée par une augmentation des sécrétions sexuelles et menstruelles, ce qui engendre une grande énergie sexuelle ; si cette dernière ne trouve pas à s’exprimer sur le plan physique ou dans des activités créatrices, elle peut créer des problèmes au niveau du système reproducteur.

COULEUR:  Violet.

Les Serpents sont influencés par le rayon violet. Depuis l’antiquité le violet est associé à la dévotion religieuse ou aux valeurs spirituelles, à la magie et au mysticisme, à la splendeur et aux fastes.

Le violet est un mélange de rouge et de bleu. Le rouge, comme nous l’avons vu, est la couleur de l’énergie et de la vitalité, alors que le bleu est celle de la compassion et de la bienveillance.

Le violet recouvre l’ensemble de ces principes. Le pourpre est une couleur plus dense et plus solennelle qui exprime des sentiments de grandeur. Dans l’aura, elle indique la clairvoyance, mais peut aussi indiquer l’excentricité et l’orgueil qui s’exprime dans la pompe.

Le violet dans l’aura est la couleur du mystique, mais aussi l’assurance positive dépourvue de dogmatisme. Les Serpents ont besoin des rayons apaisants du violet, car il contribue à rétablir leur équilibre intérieur et à calmer le corps et l’esprit, surtout dans les moments de tension nerveuse ou les périodes de découragement.

Le violet apporte paix et tranquillité ; il oriente vers une activité qui n’exige ni efforts ni attachements et qui n’engendre donc pas d’anxiété.

Vibration musicale : Les Serpents sont en accord avec la note Si.

PÉRIODES FAVORABLES.

Meilleurs mois de l’année : 23 Octobre – 22 Novembre ; 19 Février – 19 Avril ; 21 Juin – 21 Juillet.

Meilleur jour de la semaine : Mardi.

Meilleurs moments de la journée : de 5 h à7 h et de 17 h à 19 h.

BUT EXTÉRIEUR (CONSCIENT) ET DÉSIR INTÉRIEUR (INCONSCIENT).

Le but conscient des Serpents est de satisfaire leurs désirs impétueux qui, comme l’expérience finit par leur apprendre, sont la cause de leurs angoisses et de leurs problèmes les plus persistants.

Ce but les amène donc à comprendre que le désir personnel doit non seulement être maîtrisé, mais modifié et sublimé, et que ceci ne peut s’obtenir que par un lâcher-prise.

Le désir intérieur est de parvenir à l’union avec le soi immortel ; cela entraînera une expansion de conscience mais demandera l’élimination des choses qui ont cessé d’être nécessaires à la croissance et à la reconstruction ; il faut donc consentir au sacrifice personnel pour découvrir le sens profond de la vie.

Leur besoin de pénétrer dans ce qui gravite autour de leur champ de conscience provient du désir de parvenir à élargir ce dernier en passant d’un niveau d’expérience à un autre afin de faire progresser leur développement personnel. Mais cette activité exige un sacrifice.

De même que le serpent sacrifie la peau qui le contenait, de même est-il demandé au Serpent de rejeter ce qu’il considérait autrefois comme indispensable à sa croissance mais qui désormais le retient prisonnier et l’empêche de progresser davantage.

ALCHIMIE SPIRITUELLE.

De même que la Terre a besoin de l’Eau pour être fertile, de même l’Eau a besoin de la Terre pour la recueillir. Le Serpent, et son opposé complémentaire le Castor, se trouvent sur l’axe horizontal Terre-Feu de la croix à branches égales inscrite dans la Roue de la Médecine de la Terre ; le Saumon et la Loutre (Eau et Air) se trouvent sur l’axe vertical.

Chacun de ces quatre « groupes » de personnalité est caractérisé par la détermination et la force de caractère. Le Serpent est fortement influencé par la Terre et l’Eau, mais polarisé par le Feu et équilibré par l’Air ; ceci indique le besoin de détermination et de volonté pour soustraire le moi aux choses terrestres qui le retiennent, lui faire traverser les eaux de l’émotion et le Feu transformateur afin de l’élever dans l’Air du détachement ; ceci correspond aux desseins de l’âme.

DIFFICULTÉS RENCONTRÉES

Les Serpents sont confrontés dans leur vie à des tâches apparemment immenses ; et on peut même avoir l’impression qu’ils ont eux-mêmes provoqué certaines situations particulièrement menaçantes.

Ce qui se passe, c’est que les facteurs limitants des erreurs passées accumulées peut-être au cours de plusieurs vies, remontent à la surface pour être éliminés dans l’incarnation présente du Serpent.

Ces difficultés proviennent de niveaux inconscients et mettent l’individu devant des tâches qui semblent gigantesques, nécessitant un changement soudain et spectaculaire.

Pour l’Amérindien, le changement était synonyme de mort, car il représentait la mort de ce qui avait précédé et la naissance de ce qui allait être. Ainsi donc les épreuves et les crises auxquelles les Serpents doivent fréquemment faire face sont leurs points de réorientation ; c’est le face à face avec ce qui bridait la nature physique, émotionnelle et mentale pour empêcher l’évolution de l’âme ; une confrontation qui doit enfin aboutir à l’élimination de ces éléments et permettre la régénération à un autre niveau.

Dans certaines cultures, l’équivalent du serpent était le scorpion, un animal qui se cache dans l’ombre et qui inflige des piqûres. Le scorpion symbolisait les éléments non évolués du moi « inférieur .

A cultiver : Détermination, débrouillardise, agilité, souplesse, faculté d’adaptation, créativité.

A éviter : Égotisme, obstination, arrogance, méfiance, jalousie, envie, découragement.

FONCTION PRINCIPALE ET CHEMIN DE VIE.

La fonction principale du Serpent est d’élargir son champ de conscience en éliminant ce qui ne lui sert plus, et de réaliser l’union avec le soi immortel par le renouveau.

La sensibilité est le chemin du Serpent ; son but est de permettre aux énergies vitales d’être acceptées et utilisées pour la progression et l’évolution spirituelle.

Les capacités latentes, les facultés intuitives et créatrices conduisant au véritable épanouissement peuvent se développer dès lors que l’on pratique l’auto-discipline et que l’on a stabilisé le plan affectif.

Ce chemin amène à comprendre qu’il est nécessaire de sacrifier des choses valables afin d’obtenir quelque chose de valeur encore supérieure. Il montre également la nécessité d’être prêt à faire confiance aux mécanismes de l’inconscient pour créer une vie meilleure. L’un des buts principaux de ce chemin est d’apprendre à s’adapter.

COMMENT SE COMPORTER AVEC LES SERPENTS.

Soyez directs. Les Serpents n’aiment pas les manières détournées. Soyez précis. Les longues explications les ennuient.

Respectez votre parole. Les Serpents vous éviteront s’ils pensent qu’on ne peut pas vous faire confiance. Ne provoquez pas leur colère. Ils n’ont pas beaucoup de mémoire, mais jamais ils n’oublient le mal qu’on leur a fait:

One thought on “Serpent
(23 Octobre – 22 Novembre)

  1. Bonjour , je suit serpent et c’est très juste ce que vous avez écrit, sauf que les Mineraux sont : le cuivre et la malachite
    J’ai adoré lire tout le reste, très précis, très juste,
    Belle journée à vous

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *