Hibou
(23 Novembre – 21 Décembre)

RÉSUMÉ

  • Dates de Naissance : 23 Novembre – 21 Décembre.
  • Influence terrestre : Période des Longues Nuits.
  • Vent influent : Vents de l’Ouest.
  • Totem : Grizzli.
  • Direction : Nord-Ouest.
  • Éléments prédominants : Feu + Terre.
  • Clan élémentaire : Clan de l’Épervier (Feu).
  • Fonction : Changer les Choses.
  • Totem natal et animal : Hibou.
  • Totem végétal : Gui.
  • Totem minéral : Obsidienne.
  • Totem de polarité : Cerf.
  • Couleur : Or.
  • Vibration musicale : Do dièse.
  • Personnalité : Jovial, chaleureux, aventureux, indépendant.
  • Sentiments : Chaleureux.
  • Intention : Objectivité.
  • Nature : Sincère.
  • Traits positifs : Talentueux, faculté d’adaptation, scrupuleux.
  • Traits négatifs : Agité, manque de tact, turbulent.
  • Instinct sexuel : Aventureux.
  • Compatibilités : Faucons et Saumons.
  • But conscient : Compréhension.
  • Désir subconscient : Détermination.
  • Chemin de vie : Élévation.
  • A cultiver : Concentration, optimisme, enthousiasme.
  • A éviter : Abus, exagération, avidité.
  • Alchimie spirituelle : Yang et yin en équilibre.
  • Totems de départ : Hibou, Grizzli, Épervier, Gui, Obsidienne, Cerf.

EXPRESSION DE LA PERSONNALITÉ.

Adulte

Sympathiques, jovials, drôles, les Hiboux ont un esprit vif, une attitude indépendante et un tempérament aventureux. Ils aiment les grands espaces qui procurent un sentiment de liberté et d’expansion.

Ils aiment la liberté d’esprit et d’expression, la liberté d’aller où ils veulent, de penser ce qui leur plaît et de dire ce qu’ils pensent. Leur esprit est si agile qu’ils ont tendance à s’occuper de trop de choses à la fois, si bien qu’ils n’en maîtrisent aucune.

Leur esprit inquisiteur les entraîne dans de longues discussions. Ils aiment parler de leurs sujets d’intérêt, mais ceux des autres les passionnent moins.

Les Hiboux sont individualistes, sincères et d’une nature joviale ; mais ils peuvent exploser si on touche un de leurs points sensibles et se mettre en colère si on les provoque.

Leur hardiesse et leur franchise peuvent parfois passer pour un manque de sensibilité ou pour de la grossièreté pure et simple ; ils peuvent devenir amers et sarcastiques quand on leur fait du mal.

Tout en ayant besoin de leur liberté de mouvement, ils peuvent parfois fuir leurs responsabilités de manière irréfléchie pour éviter des problèmes ennuyeux. En général, ces tentatives pour échapper aux responsabilités se retournent contre eux et ne font qu’augmenter leurs problèmes.

Sur le plan physique ils sont courageux et souvent attirés par des sports dangereux parce que le risque et la témérité les enivrent.

Les Hiboux sont aventureux et aiment ouvrir de nouvelles voies que d’autres pourront suivre. Ce sont des pionniers, des explorateurs, des visionnaires ; ils aiment voir grand dans ce qu’ils font, mais sont rarement satisfaits.

Ils veulent toujours obtenir davantage et quand il s’agit d’un appétit pour des choses matérielles, ils peuvent avoir du mal à distinguer entre besoin réel et cupidité.

En dépit de leur exubérance et de leur assurance, les Hiboux se retrouvent souvent dans des impasses ; ils dissipent leur énergie dans beaucoup trop de directions et il est assez rare que leurs projets et leurs ambitions se concrétisent complètement.

Ils doivent apprendre à fixer leur esprit sur un but bien précis, car ils possèdent l’énergie et la détermination nécessaires pour l’atteindre.

Traits positifs : Jovial, doué, philosophe, souple, scrupuleux, digne de confiance.

Traits négatifs : Extrémisme, manque de tact, agitation, turbulence, nature capricieuse.

Orientation professionnelle : Art ; droit ; littérature ; bibliothécaire ; musique ; orateur ; vente ; politique ; théologie.

Enfant

Le petit Hibou a soif de compagnie. Il pleurera si on le laisse seul, mais gazouillera de plaisir dès qu’on l’amènera dans une pièce où se trouvent d’autres personnes. Il a tout simplement l’instinct grégaire.

Les Hiboux sont des enfants insouciants et qui adorent participer. Ils font preuve d’une curiosité assez fatigante et leurs questions commencent invariablement par « Pourquoi ? ».

Parent

Les Hiboux trouvent en général ennuyeux de devoir élever des enfants et peuvent se montrer très négligents en matière de discipline ; mais en grandissant, leurs enfants sont souvent sensibles à leur nature active et aventureuse.

Le père prodigue ses encouragements à ceux de ses enfants qui s’intéressent aux sports et aux activités de plein-air ; il n’hésite pas à s’engager pleinement à leurs côtés.

La mère est dévouée mais rarement possessive. En fait, à mesure que ses enfants grandissent elle joue davantage le rôle d’une sœur aînée et d’une amie véritable.

INFLUENCE TERRESTRE : Période des Longues Nuits.

Les natifs de cette période sont des gens réfléchis, capables de trouver ce qu’ils cherchent dans l’esprit des autres comme en eux-mêmes. C’est le dernier des cycles placés sous l’influence de l’esprit de l’Ouest, caractérisé par l’introspection ; c’est l’époque des nouvelles occasions.

Dans l’hémisphère Nord, en cette période de l’année, l’air est vif et pur ; on peut voir dans toutes les directions. Pour les natifs de cette période, la croissance dépend de l’orientation qu’ils vont donner à leur vie et de la netteté du but ou de la cible, qu’ils ont en vue.

Dans un environnement aussi ouvert l’individu est vulnérable et doit prendre garde à ne pas devenir la proie des forces de cupidité, d’indifférence et de cruauté.

INFLUENCES SOLAIRES.

C’est la période des nuits longues et des journées courtes, le mois le plus sombre, où le soleil a perdu son pouvoir et où des vents glacials annoncent l’arrivée des premières chutes de neige. Mais c’est aussi la période où il faut remercier pour toutes les réserves qui ont été constituées en prévision de l’hiver qui arrive.

L’énergie solaire faiblissante stimule cependant l’espoir et favorise les visions d’avenir.

Signe solaire correspondant : Sagittaire.

VENT INFLUENT : Vents de l’Ouest.

L’influence des Vents de l’Ouest confère aux natifs de la Période des Longues Nuits la lucidité indispensable pour faire face au changement et au renouveau.

Les Vents de l’Ouest sont coupants, ce qui permet de mieux repérer leur direction et aide les natifs de cette période à définir parfaitement l’orientation de leur vie. Les vents de l’Ouest ne sont pas des vents violents et changeants, mais ils sont pénétrants et donc stimulants ; ils éveillent le Feu intérieur.

La direction nord-ouest précède immédiatement une « porte » cosmique à l’entrée du nord-nord-ouest qui, sur la Roue de la Médecine, était liée à la renaissance. Dans les anciennes civilisations de l’Europe septentrionale, elle était célébrée le 22 Décembre par la fête de Yule et marquait la naissance de la conscience cosmique.

La direction nord-ouest de la Roue est un lieu très puissant parce qu’il symbolise « l’initiation », préliminaire indispensable à la renaissance spirituelle que certains appellent « Conscience christique ».

Son antipode est au sud-est, dans la Période de la Floraison ; celle-ci précède une autre « porte » cosmique qui, sur la Roue de la Médecine, symbolisait l’entrée dans l’incarnation humaine.

Le nord-ouest était la « porte » de l’initiation aux mystères de la vie ; pour la franchir il fallait démontrer que l’on avait appris à utiliser correctement les pouvoirs reçus. Le plus grand d’entre eux était celui de la pensée créatrice.

Sur la Roue de la Médecine, le nord-ouest est aussi le lieu du karma, où les expériences passées non-intégrées forment des schémas qui se répéteront dans les vies futures jusqu’à ce que leurs leçons aient été apprises et appliquées.

La direction nord-ouest est donc celle où l’on apprend à se fixer un but et à maîtriser le mouvement incessant du changement. De même que le Grizzli, totem animal de l’Ouest, assure sa propre survie, de même le nord-ouest met l’accent sur l’indépendance et le pouvoir qui vient de l’intérieur.

Il exerce sur les natifs de la Période des Longues Nuits une influence qui fait ressortir leurs possibilités et leurs talents cachés, qui leur permet aussi de s’adapter à toutes sortes d’environnements et de situations. Il met davantage l’accent sur la transmission de la connaissance que sur son assimilation.

C’est une caractéristique qui permet à de nombreux natifs de cette période de devenir d’excellents enseignants.

ÉLÉMENTS INFLUENTS Feu +Terre.

La Terre élémentaire aide à stabiliser et à soutenir ; cette influence est essentielle pour pouvoir réaliser idées et idéaux. C’est celle qui fait avancer pas à pas, en assurant bien chaque pas avant de faire le suivant.

L’accent est mis sur la prudence ; mais il faut en user avec discernement, sinon elle peut se transformer en attitude tatillonne et placide.

Dans son activité cyclique le Feu élémentaire stimule, inspire et produit l’étincelle de l’idéalisme. Il incite également à l’activité.

CLAN ÉLÉMENTAIRE Clan de l’Épervier (Feu).

Les gens nés entre le 23 Novembre et le 21 Décembre appartiennent au Clan de l’Épervier ; ils sont en général intelligents et lucides. Ils sont mus par un Feu intérieur qui les pousse vers de nouvelles entreprises et fait d’eux des pionniers et des chefs de file. Comme les Faucons et les Saumons ils ont besoin de la chaleur des amitiés solides et des relations intimes.

TOTEM NATAL ET ANIMAL : Hibou.

Les hiboux sont des oiseaux au plumage doux ; leur queue est courte, leur tête large avec une face aplatie et des yeux énormes; leur bec crochu est en partie caché. Ce sont des animaux nocturnes, que l’on pourrait qualifier de faucons ou d’éperviers de nuit.

L’effraie est un totem efficace et puissant. Elle possède une face blanche, un plumage pâle et de longues pattes. Elle vit seule ou en couple et niche dans les arbres creux, les clochers d’église et les bâtiments de ferme. Elle chasse la nuit et se nourrit essentiellement de petits rongeurs. La femelle pond de quatre à sept œufs dont l’incubation dure trente-trois jours. Pendant cette période le mâle lui apporte à manger.

Les chouettes s’occupent bien de leurs petits. Beaucoup de gens considèrent le hibou comme un animal de mauvais augure, attitude qui remonte à une époque où l’on s’efforçait à tout prix de dénigrer ce qui avait jusqu’alors été tenu pour sacré.

A l’époque pré-chrétienne le hibou était associé au mental, à la sagesse et à la science sacrée. C’était un oiseau sacré.

Comme leur totem animal, les Hiboux ont une attitude orgueilleuse, parfois même ostentatoire. Ils sont très observateurs et rien ne leur échappe ; ils font attention à tous les détails et acquièrent une bonne connaissance des sujets sur lesquels ils se concentrent.

Ils se sentent en général attirés par les sujets ésotériques et les choses « secrètes » ; mais parallèlement à cette curiosité naturelle, il y a chez eux quelque chose qui les pousse à la prudence, un besoin de rester solidement les pieds sur terre.

Leur désir d’échapper aux regards, comme le hibou qui disparaît dans la nuit, se traduit de plusieurs façons : ces gens normalement extrovertis se replient parfois sur eux-mêmes au point d’éviter la compagnie des autres ; ou bien ils abandonnent des entreprises qu’ils soutenaient ou dans lesquelles ils étaient profondément engagés.

C’est dans ce genre de situations qu’ils risquent d’être mal compris et de blesser les autres autant qu’eux-mêmes. Le hibou est associé à la sagesse « cachée » et à la lumière qui brille dans les ténèbres, telle la Lune.

Les Hiboux constatent souvent qu’on leur fait prendre conscience de la réalité d’une situation avant que ses effets ne deviennent évidents pour les autres. Ceci est une forme d’illumination qui précède une expérience « d’éveil »

TOTEM VÉGÉTAL : Gui.

Le gui (Phoradendron flavesceris et Viscum album) est une plante semi-parasite à feuillage persistant qui croît sur divers arbres, notamment le pommier, l’aubépine et l’érable. Il se nourrit en partie chez son hôte et en partie grâce à sa propre chlorophylle.

Le gui américain comme le gui européen possèdent d’épaisses tiges ligneuses et des feuilles évoquant du cuir. Les capitules poussent sur des hampes qui se séparent en deux. Il porte des baies blanches et charnues qui renferment des graines gluantes.

Les Indiens considéraient le gui comme une sorte de serpent végétal et l’utilisaient contre le choléra, les convulsions et l’hystérie.

En Europe, on le traitait jadis comme une plante sacrée, car il annonçait le début de la moitié sombre de l’année, aux alentours de l’équinoxe d’automne, et atteignait son plein développement au moment du solstice d’hiver.

Sa façon de s’entortiller autour d’un arbre rappelait la douce étreinte d’un amoureux, et ses baies translucides étaient comparées au sperme. D’où son association avec l’amour et la fertilité. Les femmes en faisaient parfois une amulette qu’elles portaient pour favoriser la conception. La coutume de s’embrasser sous le gui pendant la période de Noël indique qu’on lui attribuait certaines propriétés magiques dont la mémoire collective se souvient encore.

Le gui est souvent associé à la mort et à la renaissance, mais sa véritable signification se rapporte à la continuité de la vie.

Comme leur totem végétal, les Hiboux ont tendance à « s’accrocher » ; il y a même en eux quelque chose de « magik ». Le trait dominant est le renouveau.

TOTEM MINÉRAL : Obsidienne.

L’obsidienne est une lave volcanique vitreuse, solidifiée, ayant fondu si rapidement qu’elle ne contient aucun cristaux. Elle renferme de la silice, de l’aluminium et parfois du potassium, de l’oxyde de fer et du sodium.

Elle peut être taillée de façon à offrir un bord tranchant ; on en faisait souvent des couteaux, des pointes de flèches, ainsi que des bijoux. Comme elle provient des profondeurs de la Terre, elle est liée à la nature intérieure de l’être humain, qui peut être très puissante et mérite le respect.

L’Amérindien attribuait à l’obsidienne le pouvoir d’aiguiser à la fois la vision extérieure et intérieure, de stimuler la clairvoyance au point de « voir » l’avenir.

L’obsidienne est une pierre translucide, généralement de couleur noire ; certaines se présentent sous la forme de petites sphères parfois appelées « Larmes d’Apache ». Ce nom a pour origine un épisode tragique au cours duquel une bande d’Apaches de l’Arizona tomba dans une embuscade tendue par l’armée régulière. La plupart furent tués et les survivants, plutôt que de se rendre, préférèrent se jeter du haut d’une falaise. Les femmes et les jeunes filles de la tribu, assemblées au pied de la falaise, pleurèrent leurs morts pendant une lune ; une légende dit que leurs larmes s’incrustèrent dans des pierres noires et que tout possesseur d’une de ces « larmes d’Apache » n’aurait jamais à subir de profonds chagrins.

On dit que les larmes d’Apache équilibrent les émotions et protègent contre les traumatismes affectifs. Ce sont en tout cas de puissants outils de méditation.

Les Hiboux peuvent ressembler à l’obsidienne : brillants, mais avec un côté tranchant qui leur permet d’aller jusqu’au fond des choses. Ils devraient porter une obsidienne car elle passe pour offrir une protection contre les influences nocives.

TOTEM DE POLARITÉ : Cerf.

Les Hiboux sont des gens résolus et intrépides ; il est difficile de leur faire changer d’avis. Leur volonté de se protéger a tendance à empêcher leurs sentiments intimes de s’exprimer ; aussi est-il possible qu’ils essaient d’éviter les relations où ils se sentiraient vulnérables.

Les Hiboux peuvent gagner en assurance auprès des Cerfs qui ont eux-aussi une attitude fière et éclairée ; mais elle s’accompagne d’une sensibilité aux besoins des autres servie par leur intuition et leur débrouillardise, deux qualités que les Hiboux doivent acquérir.

VIE AMOUREUSE ET SEXUALITÉ.

Les Hiboux sont des romantiques portés sur le flirt. Ils adorent ces amours qui font battre le cœur, mais refusent l’idée de se laisser enchaîner. Se retrouver attaché les terrifie et en général ils prennent tout leur temps avant de s’engager sérieusement.

Pour qu’ils deviennent d’ardents amoureux, la sexualité devra être une aventure excitante ; car si elle perd son caractère excitant, elle devient une chose ennuyeuse puis une corvée.

Compatibilités : Faucons (21 Mars – 19 Avril) et Saumons (22 Juillet – 21 Août).

Sexualité spirituelle : essentiellement masculine, dynamique et pleine d’énergie.

SANTÉ.

Le goût des Hiboux pour les bonnes choses, en particulier la nourriture et la boisson, peut s’avérer mauvais pour la ligne et le foie.

Les hanches et les cuisses sont leurs zones les plus vulnérables ; c’est sans doute là que se fera sentir le poids des fardeaux excessifs.

Chez eux, il y a toujours un risque d’épuisement nerveux par excès d’activité.

COULEUR : Or.

L’or est une couleur et un métal ; il attire à lui les impuretés mais peut être raffiné par le feu (le feu de l’adversité ?), prenant ainsi plus de valeur.

L’or, octave supérieure de l’orange, émet un rayonnement d’amour et de compassion. C’est la couleur de la réalisation et de l’effort vers la perfection. Appliqué positivement, il est source d’inspiration et de réconfort ; appliqué négativement, il peut conduire aux abus et à la cupidité.

L’or représente ce qui est durable et l’essence même de la vie qui ne se ternit pas. C’est une couleur qui diffuse chaleur, vitalité et bien-être.

L’or souligne la détermination du Hibou dans sa quête de réalisation et de perfection.

Vibration musicale : Les Hiboux sont en accord avec le Do dièse, une octave au-dessus des Faucons.

PÉRIODES FAVORABLES

Meilleurs mois de l’année : 21 Mars – 19 Avril ; 22 Juillet – 21 Août ; 23 Novembre – 21 Décembre.

Meilleur jour de la semaine : Jeudi.

Meilleurs moments de la journée : de 7 h à 9 h et de 19 h à 21 h.

BUT EXTÉRIEUR (CONSCIENT) ET DÉSIR EXTÉRIEUR (SUBCONSCIENT).

Le but extérieur des Hiboux est la compréhension. Ils sont mûs par le besoin de rechercher le sens des choses, en particulier celui qui se cache derrière les apparences et les expériences. Pour eux toute chose doit avoir un sens.

Sur le plan intérieur, les Hiboux cherchent à se fixer un but précis. Pour cela il faut porter le regard en avant. Ils essaieront donc d’élargir leur champ de vision et leur horizon, et par ce moyen d’avancer leur développement spirituel.

ALCHIMIE SPIRITUELLE.

Le Hibou est sous l’influence des éléments Terre et Feu, mais c’est le Feu terrestre – le Feu planétaire – qui leur confère enthousiasme, ferveur et chaleur humaine.

Le Feu planétaire produit ferveur et chaleur dans le corps émotionnel, vivacité dans le corps mental et esprit d’initiative au niveau de la personnalité.

Les Hiboux sont nés à une période qui précède un point charnière de la Roue, si bien qu’ils subissent également l’attraction magnétique de la direction du changement, qui va de l’ouest au nord, de la Terre à l’Air.

C’est l’attraction de l’Air qui leur donne leur désir de liberté d’action. L’influence de direction est un passage du frais au froid ( -) ; l’attraction élémentaire est Terre (-) et Feu (+), avec une attirance vers l’Air (+). La sexualité spirituelle est masculine (÷). Il y a donc équilibre entre activité dynamique et attrait pour la vie intérieure. La combinaison est (- + et + équilibrée par le + de l’attirance vers l’Air).

DIFFICULTÉS RENCONTRÉES.

Les Hiboux veulent la liberté d’action et de conscience ; mais ils cherchent parfois la liberté d’échapper aux responsabilités, ce qui finit par se retourner contre eux car les lois du karma feront en sorte que ces responsabilités se représenteront ; ce sera peut-être sous d’autres formes et dans des circonstances différentes, mais toujours avec les mêmes leçons à apprendre.

Être libre ne veut pas dire fuir les responsabilités et n’avoir aucun problème. Cela veut dire être en ce centre où l’on est libre de fixer ses propres choix au lieu de laisser les autres les faire à notre place ou les influencer ; cela veut dire aussi accepter les conséquences de ces décisions.

Les Hiboux se retrouveront sans doute souvent dans des situations où ils seront obligés de s’interroger sur la direction que prend leur vie, de décider eux-mêmes ce qu’ils veulent faire et où ils veulent aller, plutôt que de devenir les victimes du destin.

Un des buts de leur vie, c’est de comprendre que la direction émane de la pensée et que la pensée confère la faculté de se diriger ; ainsi le plus grand pouvoir de l’être humain c’est celui de la pensée créatrice.

A cultiver : Optimisme, inspiration, concentration.

A éviter : Cupidité, gloutonnerie, exagération, abus.

FONCTION PRINCIPALE ET CHEMIN DE VIE.

Le chemin du Hibou a pour but d’amener à comprendre que tout ce que l’on veut obtenir extérieurement doit d’abord exister intérieurement. Ce qui est au-dehors était auparavant ce qui était au-dedans.

Le but primordial est d’atténuer les oppositions afin de parvenir à bien gérer ses possibilités. Dans la culture amérindienne il fallait posséder de nombreuses aptitudes pour parvenir à tisser une couverture.

Celle-ci était précieusement conservée, parce qu’elle représentait sous une forme concrète la beauté intérieure de la personne qui l’avait tissée. Cela symbolisait aussi la nécessité d’avoir le coeur et l’esprit équilibrés, la nécessité d’équilibrer la pensée rationnelle avec les sentiments qui viennent du coeur.

Tel est le chemin du Hibou. La fonction principale du Hibou est l’élévation et l’exaltation. Pour cela il lui faut trouver l’occasion d’élever l’intellect et le sens moral afin d’obtenir la vision claire, la vision spirituelle.

COMMENT SE COMPORTER AVEC LES HIBOUX.

Soyez sûrs de ce que vous avancez. Avec eux, allez jusqu’au fond des choses. Les Hiboux ne sont pas faciles à convaincre ; aussi chaque proposition doit-elle être inattaquable. Ne laissez jamais sous-entendre que vous mettez en doute leurs bonnes intentions.

One thought on “Hibou
(23 Novembre – 21 Décembre)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *