Castor
(20 Avril – 20 Mai)

RÉSUMÉ

  • Dates de naissance : 20 Avril – 20 Mai.
  • Influence terrestre : Période de la Croissance.
  • Vent influent : Vents d’Est
  • Totem : Aigle.
  • Direction : Est
  • Élément prédominant : Terre + Feu.
  • Clan élémentaire : Clan de la Tortue (Terre).
  • Fonction :Consolider
  • Totem natal et animal : Castor.
  • Totem végétal :Trèfle sauvage.
  • Totem minéral : Jaspe sanguin.
  • Totem de polarité : Serpent.
  • Couleur : Jaune.
  • Vibration musicale : Ré dièse.
  • Personnalité : Résolu, débrouillard, entêté, méthodique.
  • Sentiments : Très sensible.
  • Nature : Industrieux.
  • Intention : Possession.
  • Traits positifs : Volontaire, méthodique, persévérant.
  • Traits négatifs : Possessif, égoïste, rigide.
  • Instinct sexuel : Exigeant.
  • Compatibilités : Piverts, Ours Bruns, Oies.
  • But conscient :Sécurité par la possession.
  • Désir subconscient : Être libre d’attachements.
  • Chemin de vie : Découvrir et posséder ce qui a une valeur durable.
  • Alchimie spirituelle : Prédominance du yin.
  • A cultiver : Faculté d’adaptation, hardiesse, compassion.
  • A éviter : Possessivité, rigidité, entêtement.
  • Totems de départ : Castor, Aigle, Tortue, Trèfle sauvage, Jaspe sanguin, Serpent

EXPRESSION DE LA PERSONNALITÉ.

Adulte

Doués de sens pratique, dignes de confiance et méthodiques, les Castors sont des rigoristes et persévéreront en général jusqu’à ce que leur objectif soit atteint. Ils aiment leur chez soi et privilégient leur confort personnel jusqu’à donner dans l’opulence.

Ils ont besoin de vivre dans une atmosphère paisible et harmonieuse, faute de quoi ils risquent de devenir nerveux, irritables, émotifs et sujets à des troubles digestifs. Le Castor possède des aptitudes pratiques et une certaine habileté manuelle, mais aussi un sens artistique et esthétique très développé, qui se manifeste par un « goût » raffiné.

Les Castors sont très sensibles à la beauté, que ce soit celle d’un arbre en fleurs, d’une fleur épanouie, d’une oeuvre d’art ou de vêtements élégants. Car leur univers est celui des sensations physiques.

Les Castors sont conservateurs et font preuve d’une attitude prudente ; souvent ils ne croient que ce qu’ils peuvent voir de leurs propres yeux, si bien qu’ils sont généralement orthodoxes sur le plan religieux ou philosophique.

L’homme est habituellement sérieux, capable et productif ; il sait ce qu’il veut. Comme la sécurité est pour lui quelque chose de fondamental, il est peu probable qu’il prenne beaucoup de risque dans ses entreprises.

La femme est soucieuse de sa toilette ; son sens pratique lui fera préférer des vêtements confortables, mais toujours de bon goût. Elle apprécie une atmosphère chaleureuse et douillette ; elle est donc en principe une parfaite femme d’intérieur.

Traits positifs : Sens pratique, digne de confiance, patient, sérieux, persévérant, résolu, volontaire, affectueux.

Traits négatifs : Possessif, paresseux, indolent, rigide, têtu, rancunier.

Orientation professionnelle : Agriculture ; affaires et commerce ; cuisine ; travaux ménagers ; investissements ; exploitation minière ; spectacles ; musique ; théâtre ; sculpture ; littérature ; sciences naturelles ; armée ; immobilier.

Enfant

Le petit Castor aura sans doute deux problèmes principaux : sa possessivité et son entêtement.

Il n’aime pas partager. Si un autre enfant lui prend ses jouets, il poussera des hurlements. Il faut le guérir de sa possessivité, mais en procédant avec douceur et en le rassurant.

Le jeune Castor sera un écolier plus laborieux que brillant ; mais grâce à de bonnes facultés de concentration, sa progression sera régulière.

Il réagit bien à une saine discipline et à des règles précises, raisonnables, qui lui offrent un cadre où il se sent en sécurité. Il est en général en avance sur les enfants de son âge.

Parent

L’homme Castor adore les enfants ; il est heureux de leur consacrer son temps, de répondre à leurs besoins avec chaleur et affection.

Comme il a tendance à accorder beaucoup d’importance aux choses matérielles, il risque de trop gâter ses enfants, en particulier ses filles.

Il sera sans doute exigeant envers eux, mais il est respectueux, tolérant et compréhensif lorsqu’ils sont encore petits ; il devient plus exigeant à mesure qu’ils grandissent.

La mère Castor adore ses jeunes enfants, mais elle aura tendance à devenir plus exigeante à mesure qu’ils grandissent et ne tolérera ni paresse ni laisser-aller.

Les parents Castors auront sans doute quelques difficultés à combler le fossé des générations quand l’enfant sera devenu adolescent, à comprendre des idées et un comportement qui les dépassent. C’est bien sûr leur attitude conservatrice et rigide qui est responsable de cet état de chose.

INFLUENCE TERRESTRE : Période de la Croissance.

La Période de la Croissance est la seconde des cycles vernaux ; c’est la période où les herbes croissent et se répandent rapidement, transformant le paysage. C’est une période de croissance dans le cycle naturel, qui s’accompagne de changements spectaculaires. C’est l’époque où une nouvelle vie s’enracine et assure la stabilité de la Terre. C’est l’époque où le printemps atteint à sa pleine expression les arbres sont couverts de feuilles, les fleurs s’épanouissent, et les forces créatrices de la Nature sont partout à l’œuvre.

Les natifs de la Période de la Croissance sont les plus « terrestres », les plus matérialistes de ceux des trois cycles printaniers ; ils sont tout naturellement portés vers la croissance et l’expansion sur le plan matériel.

Cette période comporte aussi un point de transition dans le cycle saisonnier (le point Est sur la Roue de l’Année), situé à mi-chemin entre l’équinoxe de printemps du 21 Mars et le solstice d’été du 21 Juin. Il coïncide avec le dernier jour d’Avril, mais les peuples du nord le célébraient en général le 1er Mai.

C’était jadis, dans les cultures nordiques, une fête d’union et d’initiation, plus particulièrement consacrée à l’époque où la vie se centre sur l’aventure amoureuse et l’éveil sexuel. Elle évoquait aussi cette période d’épreuve que devaient subir tous ceux qui recherchaient la communion mentale, physique et spirituelle. Les natifs de cette période seront sans doute intéressés par les aventures amoureuses et la sexualité ; bien que matérialistes de nature, ils seront attirés par la satisfaction durable que procurent les choses d’ordre mental et spirituel.

L’ensemble des expériences qu’ils auront au cours de leur vie peut être qualifiée d’initiatique, car ils vivront un changement de niveau intérieur ; de telles expériences sont souvent traumatisantes et douloureuses.

INFLUENCES SOLAIRES.

C’est le mois où le printemps parvient à son apogée, bien que les énergies solaires n’aient pas encore atteint leur maximum d’intensité. Les natifs de cette période feront preuve de créativité et posséderont des facultés d’organisation.

Si les énergies solaires sont exprimées négativement, cela se manifeste par l’arrogance et l’extravagance. Les natifs seront d’un tempérament chaleureux et affectueux ; mais ils pourront se montrer glacés et même vindicatifs à l’égard de ceux qu’ils considèrent comme des adversaires. Signe solaire correspondant • Taureau.

VENT INFLUENT : Vents d’Est.

Les Vents d’Est apportent à la Période de la Croissance le même caractère dominant que pour la Période de L’Éveil examinée précédemment : la prévoyance.

Mais cette Période est celle de l’enracinement et non du bourgeonnement, de l’épanouissement à partir d’une base stable ; aussi les natifs mettront davantage l’accent sur les choses qu’ils peuvent toucher et manipuler plutôt que sur les idées.

En d’autres termes leur prévoyance concerne sans doute la sécurité éprouvée en perpétuant les choses, et davantage les aspects matériels de la vie que les idées et les principes spirituels intangibles.

Cependant, l’Est est la direction de l’aube et de l’éveil moment propice pour faire de ses rêves une réalité. L’influence spirituelle fortement présente dans la Période de L’Éveil se retrouve donc ici, mais cette fois il s’agit plus de s’ouvrir intérieurement pour aboutir à une expression extérieure, comme les pétales d’une fleur qui s’épanouit.

Alors que les natifs de la Période de L’Éveil aiment se lancer dans de nouveaux projets, ceux de la Période de la Croissance se sentent davantage enclins à ne pas bouger, pour pouvoir profiter de tout ce qu’ils ont sous la main. Les premiers ont tendance à foncer en avant, même dans les orages de l’adversité ; les seconds ont tendance à rester sur place, même s’il ne tombe que quelques gouttes. Le totem de l’Est est l’Aigle.

ÉLÉMENTS INFLUENTS : Terre + Feu.

Les natifs de la Période de la Croissance sont soumis, au niveau de la direction, à l’influence du Feu élémentaire ce qui leur donne une certaine ardeur, non point tellement pour faire les choses mais pour les faire exécuter.

Ils manifestent beaucoup d’enthousiasme pour tout ce qui éveille leur intérêt ; c’est la manière dont ce Feu rayonne et les anime. Il leur confère créativité et divers talents, ainsi que l’esprit pratique leur permettant de créer l’environnement qu’ils estiment essentiel à leur sécurité et à leur confort.

Le Feu étant associé à l’esprit, une des grandes leçons que doivent apprendre les natifs, c’est que la matière possède des qualités spirituelles. En d’autres termes, ils sont invités à voir au-delà des réalités extérieures et à acquérir la vue perçante de l’Aigle afin que leur regard puisse dépasser les confins de la matière.

Les natifs sont également soumis aux influences de la Terre élémentaire dans ses activités cycliques. C’est pourquoi ils essaient de s’accrocher aux possessions matérielles, et font preuve de ténacité et de détermination. Si cela s’exprime négativement ils apparaîtront rigides, opposés au changement et possessifs.

La polarité du Feu est (+) et celle de la Terre (-).

CLAN ÉLÉMENTAIRE : Clan de la Terre.

Les natifs de la Période de la Croissance sont liés au Clan de la Tortue, l’influence de la Terre élémentaire. On imagine facilement pourquoi cet animal fut adopté par de nombreuses tribus amérindiennes comme représentation symbolique de la Terre.

La Tortue est à l’abri d’une solide carapace extérieure. Elle émerge lentement de l’eau, comme la Terre, jadis, s’est élevée au-dessus de la mer ; la forme et la solidité de son dos ressemble à une terre vue de la mer. Dès qu’elle a pondu ses œufs, elle laisse ses petits se débrouiller tout seuls, comme notre Mère la Terre le fait avec nous.

La Terre élémentaire confère stabilité et cohésion aux formes matérielles caractéristiques que l’on retrouvera chez les gens soumis à l’influence de cet élément et appartenant au clan de la Tortue.

Ils éprouveront le besoin d’établir une base stable à partir de laquelle ils pourront opérer et s’implanter ; ils voudront s’entourer de choses solides et constructives. Ils avanceront lentement et prudemment, en faisant preuve de persévérance et de ténacité.

C’est l’élément Terre de leur constitution qui leur permet d’assurer leur progression et d’obtenir des résultats solides.

Cependant, ils doivent apprendre à équilibrer ces énergies terrestres, sinon la stabilité pourrait devenir entêtement et rigidité, source éventuelle de frustration Pour eux-mêmes et pour leur entourage. La fermeté peut devenir dureté,puis manque de sympathie, de compréhension et de compassion envers les autres. Leur sérieux naturel peut dégénérer en maladresse et manque de considération. Des qualités comme la persévérance et la ténacité peuvent devenir, s’il y a déséquilibre, un refus de « lâcher-prise », au point que les natifs se retrouvant en situation difficile n’hésiteront pas à devenir des martyrs.

TOTEM NATAL ET ANIMAL : Castor.

Le Castor est un rongeur amphibie dont la taille peut atteindre jusqu’à un mètre de long et le poids jusqu’à trente-cinq kilogrammes. Son système cardiovasculaire lui permet de stocker l’oxygène et de rester sous l’eau un quart d’heure ou plus. Ses pattes antérieures lui permettent de tenir la nourriture et de grignoter comme un hamster, ainsi que de transporter dans l’eau les matériaux nécessaires à la construction de sa demeure. Ses pattes postérieures sont palmées, ce qui lui permet de se déplacer dans l’eau à grande vitesse. Sa fourrure brune est lubrifiée et rendue imperméable par la sécrétion de ses glandes à musc. Sa queue, large, aplatie et rugueuse, lui sert de gouvernail quand il nage et de balancier quand il se déplace sur le sol.

Les castors sont les architectes et les bâtisseurs du monde animal. Ils sont capables de créer un environnement confortable et adapté à leurs besoins. Avec leurs dents aiguisées, ils peuvent abattre des arbres et des branches qu’ils utiliseront pour édifier des barrages ; dans la mare ou le bassin ainsi formé, ils construisent un logement avec des branchages et de la boue. Ils savent creuser des canaux pouvant atteindre plusieurs dizaines de mètres, construire sur différents niveaux avec un système d’écluses qui leur permet de maintenir un niveau d’eau constant tout au long de l’année.

Comme leur totem animal, les natifs de la Période de la Croissance sont des travailleurs acharnés. Comme les castors, ils sont constamment occupés à modifier et améliorer leur maison et leurs conditions de travail. Toute cette activité a pour but de leur procurer sécurité et satisfaction, deux choses indispensables à leur bien-être.

Ce sont des gens créateurs et qui savent s’adapter. Ils sont patients et persévérants ; cela veut dire qu’ils finissent presque toujours par obtenir ce qui leur tient à coeur.

Ils sont créatifs et ingénieux, par conséquent doués en général pour la rénovation, tant sur le plan émotionnel que matériel. Apprenant vite, habiles de leurs mains comme de leur esprit, les Castors sont doués pour « adapter » les événements en leur faveur ; ils vont même jusqu’à réorganiser la vie des gens de leur entourage afin d’améliorer leur propre cadre de vie ou de travail.

Les changements qu’ils introduisent ne sont toutefois pas totalement égoïstes ; en général, ils sont aussi bénéfiques pour les autres. La stabilité est importante pour les Castors, aussi recherchent-ils des relations durables plutôt que passagères, et ils « se cramponnent » à tout ce qui leur semble valable.

TOTEM VÉGÉTAL : Trèfle sauvage.

Le trèfle sauvage (Trifoliurn pratense), parfois appelé trèfle rouge, est une plante vivace qui tapisse les champs de l’Amérique du Nord et de certaines régions d’Europe ; c’était un totem végétal chez de nombreuses tribus indiennes.

Il possède un rhizome court à crampons d’où partent de nombreuses tiges duveteuses atteignant environ cinquante centimètres de haut. Ses feuilles présentent trois folioles ovales et ses fleurs, rougeâtres ou blanc-rougeâtre, sont regroupées sur un unique capitule. Cette plante fournit au sol de l’azote et aux abeilles une riche source de pollen, qui donne un miel merveilleux. C’est aussi une bonne plante fourragère.

Le trèfle était utilisé par les Indiens à des fins thérapeutiques et tenait également une place de choix dans la médecine populaire européenne. On l’utilisait contre la constipation et le manque d’appétit. L’infusion des capitules passait pour avoir une action stimulante sur le foie et la vésicule biliaire, et celle des feuilles une action apaisante sur le corps astral et émotionnel soumis à la pression du stress.

Comme leur totem végétal, dont les racines ne s’enfoncent pas profondément mais s’accrochent à fleur de terre et fournissent un luxuriant tapis végétal, les Castors ont une attitude terre-à-terre et s’accrochent à l’impression de stabilité que procurent les choses de la terre.

De même que la plante nourrit le sol et les animaux de ses nutriments, de même les Castors soutiennent et nourrissent les gens et les projets auxquels ils sont associés. Le nectar de trèfle permet aux abeilles de fabriquer un merveilleux miel, et les Castors sont capables, eux-aussi, d’adoucir et de nourrir la vie des autres, aussi bien que de trouver leur propre satisfaction.

TOTEM MINÉRAL : Jaspe sanguin.

Le jaspe est un quartz terne cryptocristallin qui se présente sous diverses couleurs : brun-rougeâtre, brun, jaune et vert. Celui qui est associé aux natifs de la Période de la Croissance est la variété verte striée de veines rougeâtres, connu sous le nom de sanguine ou d’héliotrope. Héliotrope veut dire « qui réfléchit le soleil » ; le vert étant la couleur des plantes qui se dressent vers le Soleil, on considérait que l’héliotrope était capable d’aider la conscience humaine à s’élever vers le Soleil spirituel et qu’elle était donc un outil spirituel.

Aussi la sanguine jouissait-elle donc d’un grand prestige chez les peuples anciens et on lui attribuait de nombreux pouvoirs psychiques. Les veines rouges contiennent du fer, ce qui lui donne des propriétés hémostatiques. Les Amérindiens l’utilisaient pour se protéger des blessures et des piqûres d’insectes, pour stopper les saignements de nez ou refermer les coupures. On la plaçait sur le nombril pour soigner les maux d’estomac et les dérangements intestinaux.

On l’utilisait pour stimuler les centres du corps d’énergie (les chakras) en la passant le long de la colonne vertébrale avec des mouvements circulaires. On pensait que ses vibrations subtiles se transmettaient aux chakras et permettaient de les rééquilibrer.

La sanguine était d’ailleurs considérée avant tout comme un « rééquilibreur », un « accordeur », qui rétablissait les liaisons harmonieuses entre les choses.

La sanguine était aussi utilisée pour la préparation d’un fortifiant. On la mettait pendant un jour ou deux dans un bocal rempli d’eau et exposé à la lumière du soleil. Puis on retirait la pierre et on consommait l’eau. On pensait que l’eau absorbait les énergies de la pierre et agissait alors sur l’équilibre des énergies subtiles du corps.

Comme leur totem minéral, les Castors possèdent la faculté d’apporter l’harmonie dans la vie des autres quand ils tournent leurs énergies vers l’extérieur.

Mais quand ces énergies sont utilisées, volontairement ou non, dans un but parfaitement égoïste ou pour manipuler les autres à son profit, elles risquent fort de produire l’effet opposé et d’engendrer confusion, discorde et souffrances.

TOTEM DE POLARITÉ : Serpent.

Les mythes européens concernant le serpent, en particulier certaines allégories religieuses, ont fait de lui un animal répugnant et redoutable aux yeux de beaucoup de gens.

Mais dans les cultures indigènes le serpent jouissait d’un grand prestige, entre autres à cause de ses remarquables facultés de transformation, telles ses fréquentes mues. Chez les Amérindiens le serpent faisait figure de «maître de sagesse » et jouissait à ce titre d’un grand respect.

Les Castors éprouvent le besoin impérieux de rendre les choses permanentes sur le plan physique et ils ont la faculté de concrétiser les idées. Ils veulent aussi acquérir et posséder.

Ce qu’ils peuvent apprendre du Serpent, leur complément, c’est qu’il est souhaitable d’éliminer ce qui n’est pas indispensable au progrès spirituel et au bien-être matériel. Le Serpent peut enseigner au Castor que les seules possessions matérielles ne peuvent guère offrir de satisfaction durable, que l’épanouissement provient de leur partage et non de leur possession dans la vie, les plus grands plaisirs sont ceux que l’on partage.

Alors on ne dit plus : « Cela m’appartient », mais : « Cela nous appartient ». Les Castors tireront un meilleur parti des atouts de leur personnalité quand, à l’image du Serpent, ils s’intéresseront aux mystères de la vie et aux réalités profondes qui se cachent derrière les apparences extérieures.

VIE AMOUREUSE ET SEXUALITÉ.

Les Castors peuvent être des amoureux sensuels et passionnants, avec un appétit sexuel passablement exigeant, voire insatiable.

Ils font l’amour avec une lenteur calculée. Ce sont des amoureux fidèles et dévoués ; mais leur besoin de sécurité les pousse constamment à s’assurer que leur partenaire leur est tout aussi attaché. Si ce dernier fait en sorte d’éveiller leurs soupçons ou leur jalousie, ils risquent de sortir de leurs gonds, de devenir « impossibles », d’exiger sans cesse des preuves de loyauté.

Sur le plan émotionnel, ils ont absolument besoin d’une relation stable et affectueuse. L’homme Castor peut être un véritable séducteur ; il déploie toutes les subtilités du romantisme.

Son appétit sexuel n’a d’égal que celui de son estomac. La femme Castor aime les hommes virils et agressifs mais non pas dominateurs, car elle déteste qu’on lui dicte sa conduite et qu’on lui donne des ordres.

Compatibilités : les Castors s’accordent avec les Piverts, les Ours Bruns et les Oies (les gens nés entre le 21 Juin et le 21 Juillet, le 22 Août et le 21 Septembre, le 22 Décembre et le 19 Janvier).

Sexualité spirituelle (-). La sexualité spirituelle des Castors est féminine, mais cela-n’a rien à voir avec le genre. Cela signifie que les Castors sont en général réceptifs et introvertis plutôt qu’agressifs. Dans les relations physiques cela signifie qu’ils attendront sans doute que leur partenaire prenne l’initiative.

SANTÉ.

En général les Castors ont une robuste constitution, mais leur goût pour la bonne chère et la belle vie, leur tendance à ne rien se refuser, les prédisposent à des troubles cardiaques et rénaux à mesure qu’ils vieillissent. L’organe le plus vulnérable est la gorge. Ils sont sujets aux infections de la gorge et souffrent de maux de gorge plus fréquemment que la majorité des gens. Autres organes à surveiller particulièrement : utérus ou prostate et vessie.

COULEUR Jaune.

Le jaune est une couleur inspirante et expressive car c’est celle de l’imagination et de la fantaisie.

Elle dilate l’esprit et stimule les facultés mentales. C’est la couleur de la spontanéité et du désir de variété.

Aussi les natifs de la Période de la Croissance seront-ils stimulés par le changement et la diversité. Ils seront imaginatifs, mais avec une tendance à romancer.

Le jaune est associé à l’intellect et indique une capacité de compréhension. Que cherchent à comprendre les Castors ? Avant tout, et bien qu’ils puissent ne pas en être conscients, ils cherchent à se comprendre eux-mêmes ; mais ils ont également besoin de comprendre le monde qui les entoure.

Vibration musicale : Ré dièse.

PÉRIODES FAVORABLES.

Meilleurs mois de l’année pour les castors : 20 Avril – 20 Mai ; 22 Septembre – 22 Octobre ; 22 Décembre -19 Janvier.

Meilleur jour de la semaine : Vendredi.

Meilleures périodes de la journée : 5 h à 7 h et de 17 h à 19 h.

BUT EXTÉRIEUR (CONSCIENT) ET DÉSIR INTÉRIEUR (SUBCONSCIENT).

La motivation principale des Castors est d’obtenir la sécurité que procure la possession. Ils sont poussés à posséder et à rechercher la satisfaction qui en découle. Leur but est de consolider et d’assurer.

Mais le désir inconscient du Castor est d’obtenir la libération, c’est-à-dire ne plus avoir d’attachements, ne pas être possédé ni obsédé par les possessions.

Aussi les Castors se retrouveront-ils sans doute dans des situations conduisant à trouver un lien entre le matériel et le spirituel. C’est le lien avec leur « perle de grand prix », car l’un des buts de leur vie est de surmonter la fascination des sens et de réaliser que la satisfaction qu’ils désirent si ardemment transcende l’attachement aux simples objets physiques.

ALCHIMIE SPIRITUELLE.

Comme nous l’avons vu, les Castors sont soumis à la fois à l’influence « directionnelle » du Feu élémentaire (+) et à l’activité cyclique de la Terre élémentaire (-).

Cette dernière stimule le besoin d’établir des fondations sûres et d’amasser. Mais de même que la Terre ne pourrait exister en tant qu’entité vivante sans le Feu qui se trouve en son coeur, sans la lumière et la chaleur provenant du Feu du Soleil, de même les Castors ont besoin de puiser dans une énergie intérieure pour agir, ainsi que dans la lumière extérieure pour savoir où ils vont.

Ceci veut dire qu’il faut y voir suffisamment clair Pour établir tout ce que l’on fait sur des bases solides. Si l’on n’a pas les idées claires, on n’obtiendra pas de résultats durables, car ils seront soumis eux-aussi à la Loi immuable du changement.

Cette solide fondation dont le Castor a besoin est d’ordre spirituel. Et ceci, en dépit de ses efforts sincères et persistants, l’industrieux Castor l’oublie trop souvent.

L’influence de la direction est celle du passage du réceptif à l’actif (- +), et l’énergie spirituelle du Castor est féminine (-). La combinaison de ces polarités (+ + et -) indique une personnalité active qui désire offrir l’image du dynamisme et de la prospérité ; mais ceci est contrebalancé par une forte tendance à la réceptivité et à l’assimilation.

Quand il sera sous pression ou dans une situation stressante, le Castor devra donc savoir résister à l’impulsion de s’en sortir en mettant les bouchées doubles, car ils vaut mieux laisser le métabolisme spirituel chercher tranquillement la possibilité d’une adaptation intérieure au changement et d’un retour à l’équilibre.

DIFFICULTÉS RENCONTRÉES.

Tout en s’entourant d’objets pour satisfaire leur besoin de sécurité, les Castors doivent apprendre à vivre ici-bas sans trop s’enraciner dans les choses matérielles et sans s’attacher à elles au point de ne pouvoir s’en passer.

C’est cet attachement et cette dépendance, poussés parfois à l’extrême, qui les fait douloureusement souffrir. Quand cette tendance à s’empêtrer dans les filets de l’attachement se manifeste sur le plan des relations personnelles, cela aboutit à la possessivité et aux pires tourments affectifs.

Les Castors ont besoin de cultiver souplesse et faculté d’adaptation, de vaincre ces tendances à la rigidité, à la frigidité et à l’abus des plaisirs sensuels.

FONCTION PRINCIPALE ET CHEMIN DE VIE.

La fonction principale du Castor est de construire des fondations solides, sûres et durables.

Ceci, plus le lien du Castor avec son pôle opposé, le Serpent, permet de définir le chemin intérieur de l’âme. Les Castors s’efforcent d’acquérir des choses matérielles pour prouver leur valeur, mais elles ne sont que l’ombre de ce qu’ils essaient de découvrir intérieurement : ces choses qui ont une valeur éternelle.

Les Castors désirent la liberté, mais la véritable libération ne peut être obtenue que si les possessions cessent d’être des attachements.

Ils sont capables, dans certaines limites, de se montrer créatifs, et c’est ce qui leur permet de pouvoir s’occuper de choses matérielles. Le chemin de vie des Castors les amène à découvrir des remèdes pour soulager les blessures intérieures dont on souffre dans la vie quotidienne ; ils apprennent à compatir aux douleurs d’autrui. En résumé, le but primordial du Castor est de manifester et de diriger.

COMMENT SE COMPORTER AVEC LES CASTORS.

Sachez les écouter. Les Castors aiment offrir des conseils et exprimer leurs points de vue. Ils aiment la société et n’apprécient pas qu’on essaie de leur couper la parole.

Félicitez-les au sujet de leurs dernières acquisitions ou de leur dernière réussite. Si vous êtes invités chez eux, vous y verrez une foule de choses remarquables.

Les Castors adorent les louanges et les compliments. En fait, ils rougissent presque de plaisir.

Mais évitez les flatteries. Les castors détestent les imitations, tout ce qui n’est pas sincère, ce qui sent le mensonge ou la tromperie. Soyez sincères dans vos compliments.

Soyez prudents avant d’offrir des conseils. Les Castors considèrent souvent que les conseils non sollicités sont une ingérence, en particulier s’ils concernent leur vie privée.

Les Castors ne sont généralement pas orgueilleux au point de ne jamais demander conseil, surtout auprès de ceux qu’ils respectent et en qui ils ont confiance.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *